Claudine Ledoux et Olga Gross

Un projet est toujours l’objet d’une maïeutique. Particulièrement en musique, la rencontre de deux artistes « accouche » les esprits et les cœurs, accordant à un manuscrit originel l’occasion de revivre.

Chaque note est pesée, interrogée. Comme pour l’ouvrage d’une dentelière méticuleuse, chaque pièce est l’objet d’un choix et donne à entendre la convergence de deux talents particuliers, issus d’histoires et de contextes distincts : là réside l’intérêt des collaborations artistiques telle que celle qui nous a amenées à cet enregistrement.

Ma rencontre avec Olga Gross, harpiste de prestige et pianiste hors pair, remonte à 2007, lorsque nous avons participé au même concert. Nous sommes alors séduites par le mariage harmonieux entre les timbres de nos deux instruments. À force d’échanges, une complicité musicale est née entre nous et, avec elle, l’envie de concrétiser un projet artistique commun.

Depuis cet événement, où nous avions notamment interprété la Berceuse de Rhené-Baton, œuvre trop peu connue du compositeur et chef d’orchestre français, l’idée de ce disque a fait son chemin. Après plusieurs mois de recherche, nous avons sélectionné un répertoire qui reflète à la fois nos aspirations et notre curiosité pour des pièces peu interprétées. La majorité d’entre elles datent du début du XXe siècle. Chacune fait l’objet d’une série d’arrangements afin de permettre une interprétation à la harpe. Le travail d’Olga Gross dans ce processus de recherche aboutit à de véritables recréations qui soulignent toute la subtilité et la délicate profondeur de l’instrument.

Parmi les pièces enregistrées, certaines possèdent une énigme en leur sein. Leur histoire et le vécu des compositeurs qui leur ont donné naissance comptent parmi les éléments qui nous ont amenées à les interpréter. Nous tentons ici de mettre en musique et de transmettre un secret, une originalité, une oeuvre  parfois peu diffusés.

Claudine Ledoux, mezzo-soprano

Programmes

Jardin de givre

Olga Gross, harpiste et Claudine Ledoux, mezzo-soprano ont récolté des mélodies intemporelles cueillies dans un  »Jardin de givre ». Harpe scintillante et voix lumineuse portent à votre cœur des perles du répertoire du temps des Fêtes et quelques raretés, dont des œuvres de Holst, Schubert, Reger, Caccini, Barber et Gounod. Musiques sacrée et du monde, negro spiritual, cantiques et air amérindien composent un bouquet festif et réjouissant. Une récolte éblouissante pour des âmes bienveillantes!

Après le jour

Berceuses, sérénades et mélodies

Claudine et Olga vous convient à vivre un rêve éveillé empreint de poésie avec « Après le jour », un projet original dont l’enivrante musicalité sait toucher l’âme de chacun. Portée par les riches et délicates sonorités de la harpe d’Olga Gross – qui vous charme avec un solo – la voix de Claudine se fait charmeuse et chaleureuse pour célébrer les oeuvres intemporelles de Fauré, Debussy, Brahms, Bellini, Gounod ainsi que des perles inusitées du répertoire. Un pur moment de bonheur pour un public conquis!

Revue de presse

« Les chanteurs étaient presque tous d’un haut niveau comme chanteurs et comme comédiens. Mention spéciale à (…) Claudine Ledoux (…) »
Claude Gingras, La Presse

« Claudine Ledoux, qui a une voix de mezzo-soprano extraordinaire (…) Quand elle se mettait à chanter du Puccini a capella, mais très bien, elle est très, très bonne (…) elle n’avait pas ce genre de poses extravagantes qu’on associe aux chanteuses d’opéra. »
Catherine Perrin, C’est bien meilleur le matin

«  On ne pourra d’ailleurs s’empêcher de noter le répertoire musical du spectacle, qui est presque un personnage en soi, et auquel la mezzo-soprano Claudine Ledoux réussit à insuffler une présence toujours pertinente.»
Michel Bélair, Le Devoir

«  Portés en bercés par la voix fabuleuse de la mezzo-soprano Claudine Ledoux, qui impressionne autant par sa technique de chant que par son registre. (…) la voix enchanteresse de Claudine Ledoux peut nous séduire (…) »
David Lefebvre, MonThéâtre.qc.ca